Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les étirements : une pratique médiatisée

Les étirements : une pratique médiatisée

Le 14 mars 2017
 Les étirements : une pratique médiatisée

Les étirements font désormais partie de nos quotidiens, que cela soit après l’effort sportif ou au quotidien dès qu’une douleur se présente.

Savez-vous qu’un étirement « mal fait » est nocif pour votre santé?

Avant toute chose, expliquons le réflexe d’étirement musculaire :


Pour faire simple, la physiologie du muscle est axé sur la contraction. Le système nerveux qui conduit au muscle a toujours cette information de contraction (consciente ou inconsciente). Lorsque cette information est trop puissante, le muscle est spastique. Lorsque cette information est inexistante, le muscle est paralysé.

Pour protéger un muscle, le corps possède une boucle nerveuse, c’est ce qu’on appelle le faisceau neuro-musculaire. Si un muscle est étiré, le corps va procéder à une contraction réflexe de celui-ci pour le protéger.

Cette boucle part alors du muscle jusqu’à la moelle qui retourne au muscle pour envoyer l’information nerveuse de contraction de protection (voir image) : cette contraction est complètement inconsciente et indépendante de nos mouvements.

 
Pourquoi un étirement mal fait est-il nocif dans ce cas ?

Après l’effort :

Lorsque vous faites un effort sportif et que vous voulez vous étirer directement après l’effort, votre muscle est encore chaud. Il est donc plus sensible aux traumatismes comme une élongation ou une déchirure par la flexibilité de ses fibres.

Si vous exécutez un étirement dans les minutes suivant l’effort, vous risquez donc de léser votre muscle. Il est donc conseiller d’étirer vos muscles dans l’heure suivant.

De plus, un étirement est plutôt conseillé en concentrique. Expliquons.

Si vous vous étirez de manière passive, le muscle sera juste étiré alors que si vous l’étirez avec une contraction contre résistance, le muscle tractera toutes ses attaches et relâchera efficacement la structure.

Pour la douleur :


Lorsque vous avez mal au dos, l’étirement ne fera que maintenir le muscle dans son état de contraction. En effet, les causes de douleurs musculaires sont fréquemment des muscles contractés. Il parait simple de comprendre que si vous étirez ce muscle, il ne fera qu’une contraction réflexe, maintenant la douleur.

Pour diminuer la douleur, il est donc conseiller de relâcher le muscle avec une contraction contre résistante.

Le principe de contraction contre résistance peut être exécuté sur tout le corps.


Par exemple, si vous avez les muscles du cou contractés, n’hésitez pas à tourner la tête à droite, bloquez votre main sur la joue gauche et essayez de tourner la tête à gauche.

 

Bien entendu, n’hésitez pas à consulter votre ostéopathe pour un bilan chaque année afin de prévenir les dysfonctions présentes sur le corps.