Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Votre ostéopathe à Paris 12 : savoir décoder les pleurs de bébé

Votre ostéopathe à Paris 12 : savoir décoder les pleurs de bébé

Le 10 décembre 2019
Votre ostéopathe à Paris 12 : savoir décoder les pleurs de bébé
Comprendre les pleurs de votre bébé

Votre ostéopathe à Paris 12 Gare de Lyon vous guide aujourd'hui pour décoder au mieux les pleurs de bébé.

Il est souvent compliqué pour les parents de comprendre et d'analyser les pleurs de son tout-petit. 

Le bébé a des besoins physiologiques particuliers primaires à savoir :

- manger

- dormir

- intéragir et être avec ses parents.

Au delà de ces besoins, les besoins restent du ressenti du tout-petit.

Les ressentis sensoriels et digestifs peuvent embêter bébé comme les sensations digestives, les sensations de chaud/froid ou encore les poussées dentaires.

Les pics de croissance du tout petit (3, 4, 6, 8 10, 12 semaines, 6 mois, 9 mois, 12 mois) peuvent rassembler tous ces facteurs et déstabiliser les parents.

Pour analyser les pleurs, votre ostéopathe vous conseille le livre : "Il pleure, que dit-il ?" de Priscilla Dunstan et s'inspire de celui-ci pour cet article.

Chaque pleur est orienté par une position de la langue particulière qui lui confère un son spécial. Ainsi, les différents bruits des pleurs :

- " Nèh " : J'ai faim. Observer la langue du bébé : elle touche le palais puis redescend. 

- " Eh " : J'ai besoin de faire un rot. Tout au long de la journée, avant et après les tétées, penser à faire roter le bébé.

- " Aoh " : J'ai sommeil. Observer la forme ovale de la bouche en O due au réflexe de bâillement.

- " Airh " : J'ai des gazs dans le bas-ventre. Le R de air lui confère une résonance plus insistante, urgente. Observer les poings fermés et les jambes raides.

- " Hèh " : Je suis inconfortable (chaud/froid/mouillé). Repérer un H doux, tel un souffle voilé dans le pleur. Vérifier si la couche est mouillée ou si une rougeur est apparue. Sinon, changer la position du bébé ou adapter ses vêtements à la température ressentie.

- " Guèn " : Je fais mes dents. Le bébé salive davantage que d'habitude. Il semble se masser les gencives l'une sur l'autre.

- " Lelaol " : Je me sens seul(e). Repérer le ton plaintif, calme et triste du mot.

- " Nah " :  J'ai soif. Observer la langue : elle glisse d'avant en arrière sans terminer le mouvement de succion du mot nèh.

- " Ouin " : Je n'en peux plus. Observer le corps : le menton tremble, les mouvements s'effectuent en brusques saccades l'ensemble du corps est rigide, contracté. Seuls la bouche et l'oesophage restent très ouverts.

Bien entendu, votre ostéopathe vous énonce ces particularités à type d'aide et la plupart du temps, les parents arrivent à comprendre leur bébé mieux que personne.

De même, les moments de la journée peuvent vous aider à comprendre les pleurs. 

Par exemple : si bébé vient de manger il y a 15 minutes, les pleurs ne seront peut être pas orienté pour la faim.

Votre ostéopathe vous conseille également de consulter en ostéopathie dès la naissance de votre tout-petit afin de soulager et d'aider au mieux celui-ci.

Pour toute autre interrogation, n'hésitez pas à consulter ou à poser directement vos questions à votre thérapeute.