Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Votre ostéopathe à Paris 12 et Paris 3 : maladies du système immunitaire

Votre ostéopathe à Paris 12 et Paris 3 : maladies du système immunitaire

Le 01 août 2018
Votre ostéopathe à Paris 12 et Paris 3 : maladies du système immunitaire

Les maladies du système immunitaire sont de plus en plus fréquentes aujourd'hui.

Afin de vous aider à vous y repérer, votre ostéopathe vous donne les grandes lignes pour que vous puissiez vous y retrouver.

Système immunitaire : 

Le système de défense ou communément appelé système immunitaire protège les hommes des germes pathogènes (germes donnant des maladies) et des substances étrangères, mais aussi de leur propres cellules dégénérées (comme une cellule cancéreuse).

On différencie une défense spécifique et une défense non spécifique.

L'ostéopathie peut vous aider dans des cas de stimulation du système immunitaire avec des techniques de drainage axées sur les organes lymphatiques.

Les défenses non spécifiques du système immunitaire reposent sur :

- Les macrophages : ce sont des cellules qui "mangent" les germes pathogènes ou les substances étrangères

- Les granulocytes neutrophiles : même utilité que les macrophages

- Les cellules tueuses naturelles : ces cellules du système immunitaire appartiennent à la famille des lymphocytes. Elles reconnaissent des antigènes ainsi que des cellules infectées par des virus ou tumorales qu'elles détruisent.

- Cytokines : les cytokines sont des protéines qui agissent sur les globules blancs, les cellules de la moelle osseuse et les cellules de la défense spécifique

- Lysozymes : l'enzyme lysozyme détruit les parois de certaines bactéries

Les défenses spécifiques du système immunitaire reposent sur :

La défense spécifique sert à la reconnaissance et à la défense contre des molécules étrangères déterminées (antigènes). Les lymphocytes T et B ainsi que leurs molécules de défense sont adaptés aux antigènes précis.

Immunité et vaccinations

Lors d'infections, le corps fabrique des cellules à mémoire et des anticorps contre les germes ainsi que leurs antigènes. On parle alors de protection immunologique contre le germe.

L'administration artificielle de germes (la plupart du temps atténués ou morts), des morceaux de germes ou de toxines entraînent la formation d'anticorps et une immunité. Ce procédé est une immunisation active ou vaccination active (ex : vaccination contre la poliomyélite).

En cas d'immunisation passive, le corps recevra des anticorps contre un germe déterminé. La protection immunitaire ne persistera qu'aussi longtemps que les anticorps administrés seront présents dans l'organisme.

Maladies du système immunitaire 

Maladies auto-immunes :

Dans les cas de maladies auto-immunes (comme un diabète de type 1, une polyarthrite rhumatoïde, une maladie de Hashimoto...), des anticorps ou des cellules de défenses sont produits contre des structures propres au corps.

Les causes sont par exemple des modifications induites par une primo-infection (première infection "anodine") donnant par la suite une création d'auto-anticorps.

Votre ostéopathe ne changera pas l'atteinte auto-immune présente mais vous aidera à gérer les douleurs secondaires à celle-ci (comme des crises douloureuses dans le cas de polyarthrite ou d'Hashimoto par exemple).

Immunodépression :

Un exemple connu est le SIDA (Syndrome d'immunodéficience acquis), lié à une infection par le VIH (virus de l'immunodéficience humaine). Le virus adhère aux molécules des cellules de défense (molécules CD4, cellules T auxiliaires), entre dans les cellules et les détruit.

Un cercle vicieux se met en place car de plus en plus de cellules de défenses sont détruites, entraînant par la suite des infections de plus en plus sévères.

Des atteintes de la moelle osseuse, des leucémies font partie de ces catégories également.

Votre ostéopathe vous accompagnera de manière adaptée pour vous accompagner dans les relâchements de tension, dans le suivi de traitement et dans des techniques drainantes lymphatiques.

Allergies :

Le terme allergie signifie être une réaction d'hypersensibilité du système immunitaire vis-à-vis de certains antigènes (appelés allergènes).

Les effets de l'allergie (donnés par l'histamine) sont :

- Dilatation des vaisseaux sanguins avec augmentation de la vascularisation

- Perméabilité accrue des capillaires sanguins, sortie de liquide sanguin et développement d'oedèmes

- Contraction de la musculature bronchique (bronchospasme) avec dyspnée (difficulté pour respirer)

La réaction allergique peut rester limitée localement. Si elle s'étend à l'ensemble du corps, cela se traduit par une chute tensionnelle avec collapsus circulatoire (état de choc anaphylactique).

Une immunothérapie (désensibilisation) peut aider sur le long terme. On injecte alors les allergènes de manière répétée sur le long terme pour habituer le corps avec l'allergène.

L'ostéopathie vous aidera principalement dans des suites de crises avec relâchement de la cage thoracique (en cas de crise respiratoire) par exemple.