Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Votre ostéopathe à Paris 3 et à Paris 12 : Utilisation des huiles essentielles, conseils d'utilisation et ostéopathie

Votre ostéopathe à Paris 3 et à Paris 12 : Utilisation des huiles essentielles, conseils d'utilisation et ostéopathie

Le 11 décembre 2017
Votre ostéopathe à Paris 3 et à Paris 12 : Utilisation des huiles essentielles, conseils d'utilisation et ostéopathie
L'utilisation des huiles essentielles : utilisation et risques expliqués par votre ostéopathe

Votre ostéopathe vous propose dès aujourd'hui quelques conseils d'utilisation des huiles essentielles et les risques possibles.

Très efficace au niveau thérapeutique, elles sont très concentrées et peuvent présenter quelques risques si elle ne sont pas bien utilisées. Votre ostéopathe peut également utiliser certaines huiles essentielles en séance pour vous aider pour vos douleurs. Cependant, votre ostéopathe vous rappelle quelques risques dans un cas d'usage externe d'huile essentielle sans avis médical.

Les huiles essentielles sont très concentrées. Il faut en moyenne 100 000g de plantes pour 100g d'huile essentielle. L'aromathérapie utilise des huiles essentielles composées de substances insolubles dans l'eau, mais solubles dans les lipides et l'alcool. 

On comprend également mieux pourquoi il est nécessaire de les mélanger avec des huiles végétales et de les utiliser à courte dose.

Il existe différents moyens d'application, la voie cutanée étant à privilégier :

- Application sur l'abdomen pour des douleurs abdominales et pour travailler sur les organes comme le foie ou encore l'estomac .

- Application de l'huile sur la face interne des poignet et sur la voûte plantaire pour la fatigue et pour le stress.

- Application de l'huile essentielle le long de la colonne vertébrale pour les grandes fatigues et nervosité ainsi que pour les douleurs de dos.

- Application sur le dos et sur le thorax pour les problèmes respiratoires.

- Application de l'huile essentielle sur le plexus solaire qui est situé sous le sternum permettant une régulation du système nerveux autonome.

- Application locale sur les tempes ou sur le front pour les douleurs de tête

- Application de l'huile essentielle sur le bas-ventre pour les affections urinaires et gynécologiques.

Il est conseillé de diluer les huiles essentielles avec des huiles végétales pur faciliter l'absorption, notamment :

- Huile végétale de macadamia, qui tonifie la peau et pénètre facilement

- L'huile d'argent peut être utilisée également, tout en étant nutritive et protectrice pour la peau

- L'huile de jojoba est conseillée pour les peaux abîmées

- L'huile végétale d'amande douce est recommandée pour les peaux fragiles

- Huile végétale de rosier musqué stimule la régénération cellulaire

- Pour finir, l'huile de calophylle est cicatrisante et anti-inflammatoire.

Les risques possibles d'utilisation d'huiles essentielles dans des cas de surdosage :

- Risque d'atteinte cutanée :

En effet, certaines huiles peuvent créer des réactions cutanées, de part la plante en question ou par les composants :

- Dermocausticités : certains phénol et aldéhydes aromatiques sont caustiques pour la peau et peuvent engendrer des brûlures sur le corps .

- Irritation cutanée : à forte dose concentrée, cela peut induire des irritations.

- Allergie : certains composés ainsi que certaines huiles essentielles peuvent créer des allergies. Il est nécessaire de demander au préalable à son pharmacien des avis et de tester sur une petit partie de peau avant d'en utiliser.

- Photosensibilisation : certaines huiles peuvent avoir un effet photosensibilisant. Il vaut mieux ne pas s'exposer dans le 30minutes à 3h suivant l'huile essentielle.

- Interaction avec les préservatifs : certaines huiles essentielles peuvent modifier l'efficacité des préservatifs. Il est conseillé de ne pas en utiliser sur un préservatif.

- Toxicité rénale et hépatique :

Votre ostéopathe vous attire sur le fait que certaines huiles essentielles peuvent, à forte dose ou en traitement prolongé, induire une altération du foie ou des reins.

Une consommation trop importante, exagérée et très supérieure aux doses recommandées peuvent induire, avec certaines substances des risques de convulsions.

- Grossesse :

Votre ostéopathe vous oriente sur les fait que l'utilisation d'huile essentielle est contre-indiquée pendant les quatre premiers mois de grossesse. De façon générale, votre ostéopathe vous conseille de ne pas en utiliser tout le long de la grossesse, ainsi que durant la phase d'allaitement.

Il est également conseillé de ne pas utiliser d'huiles essentielles chez les enfants de moins de 3 ans.

Si vous souhaitez utiliser des huiles essentielles, votre ostéopathe vous conseille de demander un avis à votre pharmacien, à votre médecin ou à votre ostéopathe.

Ils sauront vous orienter sur les huiles adéquates.

SOURCE : Du bon usage de l'aromathérapie - Les huiles essentielles qui soignent ; Editions OUEST-FRANCE ; Auteur : Jacques Fleurentin