Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Votre ostéopathe à Paris 3 et Paris 12 : Grossesse : quels sont les maux fréquents ?

Votre ostéopathe à Paris 3 et Paris 12 : Grossesse : quels sont les maux fréquents ?

Le 07 janvier 2019
Votre ostéopathe à Paris 3 et Paris 12 : Grossesse : quels sont les maux fréquents ?
Les différents symptômes de la grossesse expliqués par votre ostéopathe. Pour une grossesse sereine, votre ostéopathe vous conseille de consulter à partir du 3ème mois et ce, jusqu'à la fin de votre grossesse

Votre ostéopathe vous énonce les différents maux possibles pendant la grossesse. Pour votre bien-être et celui de votre bébé, votre ostéopathe vous conseille de consulter à partir du 3ème mois de grossesse jusqu'à la fin de votre grossesse (selon vos douleurs et tensions).

L'ostéopathie est remboursée par certaines mutuelles et est proposée en libéral et/ou dans certaines maternités (n'hésitez pas à vous renseigner auprès de vos mutuelles).

Si des douleurs apparaissent entre le début de la grossesse et le troisième mois, votre ostéopathe pourra vous recevoir tout en excluant certaines techniques (période de maturation de l'embryon).

L'ostéopathie est un allié majeur pendant la grossesse, non médicamenteux. Elle permet de rééquilibrer les zones en restriction et de soulager différents maux.

Durant la grossesse, plusieurs symptômes douloureux ou problématiques peuvent apparaitre. Bien entendu, chaque femme est différente tout comme chaque grossesse.

Dans tous les cas, votre ostéopathe vous conseille de consulter ou d'en parler à votre médecin / sage-femme pour avoir la meilleure orientation.

Votre ostéopathe vous cite les différents maux :

- Fatigue : la fatigue est un des premiers facteurs dans la grossesse. Elle arrive notamment aux trois premiers mois puis réapparait dans le dernier trimestre. Son origine est principalement due à l'imprégnation hormonale de progestérone, également connue pour ses effets somnolents.

De plus, le corps va favoriser les échanges pour le foetus et favoriser les globules rouges pour votre bébé, ce qui occasionnera moins d'oxygène pour la maman et une fatigue plus rapide.

- Nausées/Vomissements : les nausées (voire vomissements) sont très fréquents au début de la grossesse mais peuvent perdurer jusqu'à la fin. De manière générale, cela s'arrête à la fin du 1er trimestre. Ces nausées et vomissements sont en partie dus à l'imprégnation hormonale qui favorise une dilatation de ce que l'on appelle "le cardia" qui est l'orifice de l'estomac.

- Essoufflement : l'essoufflement se voit principalement au début et à la fin de la grossesse. Cet essoufflement est en grande partie du au taux de globules rouges diminué chez la femme enceinte. En effet, les ressources de la future mère sont principalement axées pour le foetus. Avec moins de globules rouges pour la mère, on se retrouve avec moins d'oxygène et beaucoup plus d'essoufflement...

- Migraines : les migraines peuvent être présentes et occuper une bonne partie de la grossesse. Les hormones sont en grande partie responsable de ce mal. Il est nécessaire de bien s'hydrater et d'avoir un repos nécessaire

- Constipation : la constipation est un facteur fréquent chez la femme enceinte. Elle est occasionnée par plusieurs facteurs. L'imprégnation hormonale est grandement responsable en début de grossesse. En fin de grossesse, elle est majorée par le manque de place du côlon.

- Ballonnements : les ballonnements peuvent être fréquents, et ce, dès le début du 2ème trimestre. En effet, l'utérus commence à prendre de la place et les gazs ont de plus en plus de difficultés à s'évacuer.

- Reflux : le reflux est, tout comme la constipation, causé par plusieurs facteurs, notamment hormonaux et anatomiques. Au début de la grossesse, l'imprégnation hormonale favorisant la dilatation de l'estomac, des reflux peuvent apparaitre. Cela se donne par des brûlures dans la gorge ou derrière le sternum. En fin de grossesse, les reflux sont majorés par la poussée de l'utérus sur l'estomac, favorisant l'apparition de reflux.

- Douleur bas du dos : la douleur dans le bas du dos est une douleur fréquente chez la femme enceinte. Cette douleur est notamment créée par la distension ligamentaire des lombaires sur le bassin. Elle peut commencer très tôt (même si le ventre n'est pas apparent) en raison d'une préparation du corps et d'une imprégnation hormonale, notamment en oestrogènes.

- Douleur à la poitrine : les douleurs des seins sont fréquentes en tout début de grossesse et peuvent se prolonger tout le long du premier trimestre, voire après. Ces douleurs sont en grande partie due à l'imprégnation hormonale et à la maturation des canaux de lactation. La poitrine peut se retrouver très dure et douloureuse.

- Douleur dans les côtes : les côtes et le milieu du dos (dorsales) peuvent se retrouver douloureux, plutôt à partir du 2ème trimestre et ce, jusqu'à la fin. Ces douleurs sont en grande partie occasionnées par la distension ligamentaire des côtes et par la tension du diaphragme. Plus le bébé évolue et pousse vers le haut, plus les risques de douleurs sont majorés.

- Douleur pubienne : les douleurs du bas du ventre et notamment au pubis peuvent être très handicapantes. Elles peuvent apparaitre également dès le 1er trimestre pour la préparation de distension ligamentaire mais sont tout de même plus fréquentes en fin de grossesse.

- Douleur dans la fesse : la douleur dans la fesse (ou sciatalgie) est en réalité un pincement du nerf sciatique sur son trajet, notamment sous un muscle du bassin très sollicité pendant la grossesse : le piriforme. Les douleurs vont être majorées si la maman reste longtemps assise (trajet de voiture, assise à un ordinateur...). Ces douleurs apparaissent aux alentours du 2ème trimestre et continuent souvent jusqu'à la fin.

- Douleur dans les mollets : les douleurs dans les mollets peuvent être présentes également, principalement dans les périodes chaudes de l'année, chez des mères ayant des problèmes de circulation sanguine et/ou ayant une activité sédentaire. Ces douleurs sont principalement dues à l'imprégnation hormonale en oestrogène ayant pour conséquence une dilatation des vaisseaux sanguins. Ainsi, les veines des membres inférieurs ont plus de mal à faire remonter le sang et occasionnent ainsi des crampes, principalement nocturnes.

- Douleur aux toilettes : les douleurs lors des selles ou aussi appelées hémorroïdes sont dues à l'imprégnation hormonale favorisant une plus importante dilatation veineuse mais également dues à la pression abdominale sur la fin du côlon. Ainsi, une constipation forte peut entraîner des ruptures de petits vaisseaux par sur-pression et favoriser saignements et douleurs.

- Douleur dans les creux inguinaux : les douleurs dans les creux peuvent être de plusieurs types : ligamentaire ou musculaire. Pour les douleurs ligamentaires, la tension des ligaments utérins peut occasionner des douleurs. Pour les douleurs musculaires, l'insertion du muscle tonique psoas peut occasionner des tensions d'insertions et donc des douleurs.

- Douleur dans les poignets : les poignets et notamment les doigts de la main peuvent parfois être douloureux chez la femme enceinte. En effet, la distension ligamentaire peut favoriser des apparitions de syndrome du canal carpien.

- Vessie sensible : l'envie présente d'aller aux toilettes est très fréquente et augmente sensiblement avec le stade de grossesse. La poussée de l'utérus contre la vessie vous donnera envie d'aller aux toilettes de nombreuses fois dans la journée, comme dans la nuit !

- Insomnies : les insomnies commencent à s'installer dès le début du 2ème trimestre (ou avant) et peuvent se prolonger jusqu'à la fin de la grossesse. Plusieurs facteurs rentrent en compte : les hormones, le stress (une grossesse n'est pas reposant psychologiquement...), les tensions de l'utérus qui peuvent occasionner un inconfort à la position couchée et surtout les coups de notre cher bambin en pleine nuit... ;)

Bien entendu, la liste peut être complétée par d'autres maux moins fréquents. Pour votre bien-être, il est important de ne pas négliger ces maux et d'en parler à votre sage-femme, médecin, ostéopathe etc qui sauront vous proposer des solutions adaptées et confortantes.